Elevage du Niedersand

 

Bergers des Pyrénées & Borders collies

 

Agility.
Obérythmée.
Galerie.
Liens.
Troupeau.
Le 1er championnat du monde d'obérythmée 2010

C’est un immense bonheur de participer aux premiers championnats du monde d’obérythmée. Ce moment j’ai pu le vivre grâce à mon chienet à tous ceux qui ont crû en nous et nous ont poussé à participer.

Herning, l'aventure danoise

 

Après de longues heures de route le panneau annonçant le DanPark fût le bienvenu. Nous avons pris nos quartiers dans ce village de vacances dans un chalet entouré de verdure. Un endroit calme et paisible offrant tout le confort nécessaire pour se ressourcer après les journées que nous passeront au Messecenter.

Direction Herning justement et le Messecenter pour découvrir le lieu qui sera le nôtre pour ce championnat du monde d’obérythmée. Une première prise de contact bien agréable, des parkings spacieux, pas de foule aux entrées, du personnel accueillant et souriant. Le hall J3 se profile à l’horizon et là je prends pleinement conscience que le moment tant attendu est enfin arrivé.

Sur place je fais enfin connaissance avec Emmy Simonsen avec laquelle j’ai échangé d’innombrables mails dans les semaines qui ont précédées notre départ. Elle m’a remis des cartes de vœux pour ce championnat, ce qui m’a beaucoup touché. Mais je n’étais pas au bout de mes surprises puisque d’autres équipes et concurrents individuels se sont joints à ce traditionnel échange de cartes. Même nos juges ont remis une carte d’encouragement à l’équipe de France.

Le Kennel Klub danois a mis à disposition de l’équipe d’organisation un hall comprenant outre le ring d’échauffement et la piste proprement dite une salle nous permettant de nous retrouver entre concurrents. Chacun pays y a pris ses marques et accroché son drapeau national au mur ce qui nous a permis de nous sentir chez nous en pays viking. Durant tout le week end nous avons pu laisser sur place nos accessoires et nos cages et durant la journée nos chiens ont bénéficié de calme et de repos. Toutes les conditions ont été réunies pour mettre les concurrents et les chiens à l’aise pour aborder le concours en toute sérennité.   

 

Vint le moment du briefing et du tirage au sort des ordres de passages. Avant cela nous nous étions mis d’accord pour l’ordre de passage à l’intérieur de l’équipe, Rose passera dans le premier groupe, Thierry dans le second et moi-même dans le troisième. Lors du tirage au sort Annie tire le numéro 7 c’est donc le 7ème rang que nous allons occupé dans les ordres de passage. Cette première journée s’est soldée par le repas prévu pour les concurrents.

Le vendredi les choses sérieuses ont commencé avec la cérémonie d’ouverture qui a réunie toutes les équipes sur la piste. Défiler sous les couleurs de la France et sous la Marseillaise a été un moment inoubliable, c’est là qu’on mesure pleinement la chance qui nous est donné d’être là.

Après un bref discours d’ouverture l’autrichien Johann Kurzbauer a déclaré ce premier championnat du monde d’obérythmée de la FCI ouvert et la piste a été rendue aux compétiteurs de heelwork. La France n’ayant pas de concurrents inscrits dans cette catégorie nous avons pu profiter du spectacle offert par les différents compétiteurs. J’avais vraiment découvert le heelwork to music (HTM) lors de mon séjour à la Crufts en mars et j’avoue être en admiration devant le spectacle qui se déroule sur le tapis. C’est avec joie que j’ai vu Kath Hardmann remporté le titre en HTM individuel puisqu’elle était ma favorite. Mais sa dauphine danoise n’a pas déméritée, loin de là. Ce fût une très belle compétition.

 

suite